On parle d'une métamorphose de la tendance haute couture parisienne, avec la montée des nouvelles créatrices. Mais comme la Ville lumière est le centre de rencontre de toute tendance, la mode par toutes ses définitions s'y expose pour être vue à travers le monde.


Durant la dernière fashion-week ont surgi deux nouvelles identités, venues de la Turquie et de la Chine. C'était alors l'occasion de voir défiler les styles musulmans en haute couture, et aussi, les concepts chinois pris dans l'engrenage de la fashion.


La marque turquoise Dice Kayek fait saillir son oeuvre à la fois couture et sophistiquée qui a attiré l'attention du grand public. Elle a joué la carte de l'apparition féérique à travers cette magnifique tenue toute blanche confectionnée aux tissus lourds.


Du côté de la Chine, le premier label haute couture chinois a été attribué à la créatrice Yiqing Yin. La tendance futuriste alliée avec l'histoire du passé lointain de l'humanité apparaît dans ses collections.
Le fait d'intégrer la capitale parisienne, et de savourer au quotidien les merveilleuses surprises de la mode haute couture apprivoise les nouveaux venus, pour enfin attribuer au style français plusieurs autres visages méconnus.